Contournements

« En prenant des chemins détournés, Léa Bénétou crée un vocabulaire formel subvertit de ces origines multiples. Abstraites, on ne devinera pas alors les peintures des maisons typiques américaine bardés de bois de Edward Hopper, dont ne subsistent que des aplats colorés, et desquels on perçoit vaguement de ci de là les perpendiculaires d’une habitation en devenir.
Un nouveau langage s’élabore alors par l’expérimentation joyeuse et décomplexée du volume, du dessin et de la peinture et qui prend source autant dans l’histoire de la peinture que dans les plans d’ architecte.
Si l’architecture est au fondement de ces recherches, elle ne se réalise qu’au travers d’une déconstruction de ces matériaux et se joue de ces formes. Panneaux de toitures pré-fabriqués, bois, ciment, matériaux industriels, deviennent ainsi les supports, médiums d’un processus non déterminé.La règle d’architecte, outil de gabarit de formes à la réalisation de dessins techniques, trace les contours de modules issus de constructions en LEGO, moulées et reproduites en ciment et transposés désormais sur la surface du mur par le dessin. Les formes évidées sont alors une nouvelle fois source de possibles par leurs remplissages, à l’image d’un cahier de coloriage.
La grille comme système se répète et contient, organise le nombre potentiellement illimité des moulages en ciment et de leurs dessins. 10 règles pour 10 formes, 10 formes pour 10 socles, 10 socles pour 10 couleurs. 165 règles pour 1650 motifs. Les chiffres s’affirment en tant que tels, ils sont l’objet d’une décision arbitraire qui se voudrait rassurante.
Ainsi le non-sens se justifie dans le faire, « le faire comme si » de l’enfant qui joue à simuler. Il y a quelque chose d’Oulipien dans cet attrait pour la technique, la règle, de ce que Queneau appelle
« l’anti-hasard », qui permet alors la construction d’un récit des formes dont on ne voit pas la fin. »
Audrey Pédron

Contournements
exposition personnelle réalisée grâce au collectif artistique INIT,
à la ferme du Quinçé à Rennes, 29 juin – 12 juillet 2017.